L’invention de l’accouchement sans douleur, France 1950-1980

Publikationen

L’invention de l’accouchement sans douleur, France 1950-1980

La méthode psychoprophylactique d’accouchement sans douleur, développée en Union soviétique, a été introduite en France au début des années 1950 par des médecins proches du Parti communiste français. A son objectif médical – supprimer la douleur sans recours à des moyens pharmacologiques, en apprenant aux femmes à accoucher – était couplé l’objectif politique de participer à l’avènement d’une société socialiste. En dépit de ses hautes ambitions, cette méthode ne s’appuyait pas sur des technologies de pointe, mais sur des techniques modestes et sur des dispositifs usuels. Ces techniques ne lui ont permis d’atteindre ni son objectif médical (éradiquer la douleur) ni son objectif politique (changer la société). Elles ont en revanche déployé des effets importants et durables, en renforçant l’autorité professionnelle sur les femmes enceintes et les acculturant aux pratiques médicales. L’étude de l’accouchement sans douleur permet ainsi de repenser l’histoire de la naissance au-delà de l’opposition classique entre, d’un côté, des instruments, des technologies et des produits pharmacologiques jugés responsables de la médicalisation de la naissance et de l’instrumentalisation du corps des femmes, et, de l’autre, des techniques peu instrumentées, plus « naturelles », censées présenter une alternative à la médicalisation et respecter l’autonomie des femmes.

Autoren

Editor

Links

Publikation Information

Autor_innen:

Herausgegeben von:

Delphine Gardey, Tania Angeloff

Verlag:

La Découverte, Travail, genre et sociétés 2015/2 (n° 34) «Corps sous emprises»

Sprachen:

Französisch

Stadt:

Paris

Jahr:

2015

Forschungsthemen:

Schwangerschaft – Geburt – Stillen
Gesundheit – Medizin
Wissenschaft – Technik – Technologie

Fächer:

Geschichte

Form:

Artikel