Caroline Henchoz

Parcours

Caroline Henchoz a obtenu son doctorat à l’Université de Neuchâtel en 2007. Elle est maitresse d’enseignement et de recherche à l’Université de Fribourg depuis 2012 et, depuis 2019, également professeure à la Haute école de travail social du Valais (HETS, HES-SO). Elle a passé plusieurs années à l’Institut national de la recherche scientifique de Montréal en tant que chercheuse doctorale puis postdoctorale.

Domaines de spécialisation

Spécialisée dans l’analyse des risques et problèmes sociaux rattachés à l’économie, Caroline Henchoz favorise une approche transdisciplinaire et pluriméthodologique à l’entrecroisement de la sociologie, l’économie et le travail social. Ses recherches portent sur des champs de l’intervention sociale relativement récents (endettement, éducation financière, inégalités liées à l’économie digitale) ou centraux mais encore peu théorisés (par ex. la famille et les couples en tant qu’institutions économiques, c’est-à-dire espaces d’arrangements, de production, de répartition et de circulation de biens et de richesses). Elle accorde une place privilégiée au point de vue et au vécu des acteurs et actrices pour interroger leurs pratiques économiques et évaluer les politiques sociales et économiques ou encore les interventions des professionnel∙les du travail social.

Après des recherches sur les usages et représentations de l’argent au sein des familles, sur la socialisation économique, la financial literacy et le surendettement, elle mène actuellement à la HETS une étude financée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) sur les liens entre endettement et santé et une autre sur les jeunes et l’économie numérique. En parallèle, elle s’intéresse aux « économies du quotidien et de l’intime », comme celles des familles transnationales ou des couples divorcés, où s’échangent et circulent aussi bien des sentiments, du travail, de l’argent, des services et du care. Ses travaux privilégient la transdisciplinarité et la combinaison des méthodes d’enquête qualitatives et quantitatives (entretiens biographiques, récits de vie, observations, données statistiques longitudinales et transversales) ainsi que la démarche comparative, que ça soit par le biais d’une approche socio-historique ou par la comparaison culturelle, comme elle l’a fait dans ses études sur le Québec.

Ses enseignements visent à restituer la richesse et la diversité de ces approches thématiques et méthodologiques en favorisant le dialogue interdisciplinaire.

Personal Information

Länder:

Schweiz

Forschungsthemen:

Wirtschaft, Familie – Elternschaft, Kindheit – Adoleszenz/Jugend, Interdisziplinarität – Transdisziplinarität

Fächer:

Soziologie