Comment les paniques morales sur la diversité de genre remodèlent les traditions au Ghana

Publications

Un consensus unanime? Comment les paniques morales sur la diversité sexuelle et de genre contribuent à remodeler les traditions locales au Ghana

En juin 2021, le parlement ghanéen a présenté un projet de loi criminalisant les personnes LGBT+ et leurs défenseur·e·s. Les partisans du texte œuvrent à créer un mouvement assimilant l’appartenance à la nation à la culture hétérosexuelle. Peuples, identités, expressions et désirs locaux échappant à l’hétéronormativité sont considérés comme des menaces étrangères et existentielles pour la nation. L’article montre comment la volonté de réprimer ces catégories sociales les rend visibles tout en suscitant un débat public. La mobilisation d’idéologies religieuses à prédominance chrétienne, historiquement diffusées par la colonisation, sert la cause d’une prétendue protection des « traditions » et des « valeurs » ghanéennes. Les partisans de la loi tentent de s’assurer le monopole de la vérité à travers la création de nouveaux discours sur ces minorités et sur les « valeurs familiales ghanéennes ».

Autrices·teurs

Documents et liens

Informations sur la publication

Auteur·e·s:

Edité par:

Patrick Awondo, Emmanuelle Bouilly, Marième N’Diaye

Maison d'édition:

Editions Karthala, Politique africaine 2022/4 (n° 168) «L’anti-genre en Afrique. Une catégorie globale en pratiques», pp. 75-94

Langues:

Anglais

Ville:

Paris

Année:

2022

Thèmes:

Disciplines:

Thématiques:

Orientation affective et sexuelle
Identité de genre
Politique

Branches:

Etudes Genre, Anthropologie culturelle, Anthropologie sociale, Sociologie

Type:

Article