Les adieux à l’Homo Alpinus. La science raciale suisse à la lumière de l’histoire globale

Publications

Les adieux à l’Homo Alpinus. La science raciale suisse à la lumière de l’histoire globale

Nous avons aujourd’hui tendance à considérer le racisme comme un déficit propre à des personnes peu éduquées, qui, en l’absence d’une culture solide, se laissent aller aux préjugés. Historiquement, on peut affirmer qu’au contraire, le racisme se fonde toujours sur des constructions intellectuelles qui, de manière substantielle, ont été produites, légitimées ou appliquées de manière savante par des scientifiques. Ce constat est aussi valable pour la Suisse : dans les universités suisses, la notion de race joue dès le XIXe siècle un rôle important dans de nombreux domaines des sciences humaines. Sur la base de l’anthropologie physique, un champ d’études interdisciplinaires s’est développé autour de la question de la race, sous le nom de « science raciale » (Rassenforschung) ou « biologie raciale » (Rassenbiologie). Il serait néanmoins faux de considérer a posteriori toutes ces recherches scientifiques sur les races comme volontairement « racistes » ; pourtant, au niveau politique, elles n’ont jamais été innocentes.

In : Jovita dos Santos Pinto, Pamela Ohene-Nyako, Mélanie-Evely Pétrémont, Anne Lavanchy, Barbara Lüthi, Patricia Purtschert, Damir Skenderovic (ed.) : Un/doing Race. Racialisation en Suisse. Éditions Seismo, Genève et Zurich, 2022, pp. 219-240.

Autrices·teurs

Documents et liens

Informations sur la publication

Auteur·e·s:

Edité par:

Jovita dos Santos Pinto, Pamela Ohene-Nyako, Mélanie-Evely Pétrémont, Anne Lavanchy, Barbara Lüthi, Patricia Purtschert, Damir Skenderovic

Maison d'édition:

Éditions Seismo

Langues:

Allemand, Français

Type de média:

PDF

Ville:

Genève et Zurich

Année:

2022

Disciplines:

Thématiques:

Race – racisation – racisme
Sciences – techniques – technologies
Académie – université – hautes écoles

Branches:

Histoire

Type:

Chapitre d'ouvrage collectif