Sexualités, discriminations et luttes pour l'égalité

Objectif

À la fin du séminaire, les étudiant·e·x·s devront être capables de :

  • identifier les paradigmes et controverses de la pensée féministe,
  • avoir acquis la connaissance pratique de la perspective de genre,
  • comprendre le poids de la régulation juridico-politique et l’importance des normes,
  • lire des articles scientifiques mais aussi des textes de nature juridico-politique, médiatique et militant, et pouvoir les interpréter.

Contenu

Cette année, nous allons centrer nos séances sur des thématiques liées à l’intime, la famille et la procréation. Les parcours conjugaux et familiaux : de la rencontre amoureuse au mariage et à la parenté, en passant par la contraception et l’avortement.

En abordant les luttes contre les discriminations et pour l’égalité, nous suivrons quelques grands changements législatifs, sociaux et épistémiques qui ont été impulsés par un travail intellectuel critique et par les différents mouvements sociaux qui s’y adossent pour mener bataille. Pour ce faire, nous allons nous concentrer sur le thème de la famille dans un sens très large. Nous allons parcourir les changements sociaux et normatifs de la rencontre amoureuse, du mariage, de la procréation et la parentalité. Au travers de la thématique transversale de faire famille (ou pas), nous allons aussi montrer ce que le genre apporte à la compréhension du lien social et des dominations sociales en général.

Pour comprendre les transformations normatives de faire famille, nous mobiliserons notamment des travaux s’inscrivant dans plusieurs perspectives du féminisme et du genre. Ces travaux ont déconstruit des savoirs et alimenté ou hérité des luttes qui ont conduit à des changements socio-juridiques d’importance. Mais si les acteurs et actrices de ces mobilisations sont importants à analyser, il ne faut pas négliger les opposant·e·x·s à ces revendications et changements. Les événements survenus en France à l’occasion du vote de la loi dite du « mariage pour tous » ont rappelé l’importance de l’espace des contre-mobilisations.

Les exemples et les cas que l’on couvrira seront légion. Nous allons nous intéresser, par exemple, aux luttes pour la contraception et contre la criminalisation de l’avortement, aux luttes en faveur de la reconnaissance des couples homosexuels, aux luttes en faveur du changement du droit de la filiation, etc. Mais également nous pourrons mettre en lumière les résistances et les contre-mobilisations d’acteurs/actrices sociaux ou institutionnels (État, institutions religieuses, etc.) sur ces thèmes.

Ce séminaire est conçu pour les étudiant·e·x·s en sciences sociales qui souhaitent s’initier aux approches de genre, dans le domaine de la régulation normative et de l’action publique, à travers des thématiques qui concernent les identités et la vie privée des personnes et leur rapport avec la société.

Level:

BA

Disciplines:

ETCS:

6

Subjects:

Gender Studies

University Type:

Universities