Imbrication des rapports sociaux et travail social

Compétences visées / Objectifs généraux d’apprentissage

  1. être en mesure d’adopter une perspective réflexive sur le sens de leur action professionnelle en se familiarisant avec une posture de sociologie critique et avec des outils conceptuels qui permettent d’envisager les identités non pas comme des « donnés » mais comme des productions dynamiques et situées, résultant des rapports sociaux ;
  2. savoir détecter des problématiques liées à l’imbrication des rapports sociaux de sexe, de classe et de race.

Pratiquement, ces apprentissages se réaliseront via a) un cours ex cathedra dispensé par la responsable de module (2 périodes par semaine) et b) la présentation par les étudiant·e·s d’articles issus de recherches conduites sur le travail social en Suisse et l’établissement de liens entre ces articles et la pratique du travail social (2 périodes par semaine).

Contenu et formes d’enseignement

Dans un article qui a rendu célèbre la notion d’intersectionnalité, la professeure de droit Kimberlé Crenshaw (1989) a montré comment les attentes des usagères d’un centre pour femmes victimes de violences conjugales à Los Angeles et les objectifs des assistantes sociales de ce centre entraient en dissonance, les premières présentant des besoins de types économiques dues à leur positions définies par l’imbrication des rapports sociaux de race, de classe et de sexe, quand les secondes n’entendaient lutter que contre le sexisme. C’est à la démonstration de la complexité des situations sociales auxquelles le personnel du travail social est confronté que s’attache ce module, qui adopte une approche critique des rapports de domination, plus particulièrement ceux de sexe, de race, de classe.

Semesters:

Level:

MA

Disciplines:

ETCS:

6

Subjects:

Soziale Arbeit

University Type:

FH