Genres, désir et crise de la masculinité de Montesquieu à Sade

Entre castration, impuissance sexuelle ou sublimation du désir, de nombreux textes de fiction et de philosophie témoignent de l’accumulation des mises en échec de la virilité au XVIIIe siècle. C’est que, dans un monde éclairé où la « loi » est censée valoir pour « tous », on ne fait plus tout à fait ce que l’on veut. Comment, dans ce contexte, les genres se construisent-ils l’un par rapport à l’autre, quelles sont les menaces qui pèsent sur leurs rapports et quelles révoltes la masculinité mise en crise fait-elle craindre ? Des « eunuques » de Montesquieu à la réaffirmation furieuse de virilisme chez Sade, en passant par les « petits maîtres » de Crébillon et par les amoureux trompés de Prévost, voire par les projets de réforme agraire de Mirabeau et Quesnay censés « remembrer l’homme », le séminaire se propose d’approcher le lieu où le désir rencontre et se noue à la loi. En tout état de cause, c’est déjà la crise de l’« homme blanc » qui se joue ici.

Le but de ce séminaire est de (re)découvrir, lire et approfondir, un certain nombre de textes classiques du XVIIIe siècle et de les soumettre à un questionnement concernant leurs liens avec l’histoire sociale et économique. Il vise donc à pratiquer d’une part la lecture critique de textes littéraires (microlectures, analyses stylistiques, narratologiques et thématiques) et à prendre position dans un champ de questions concernant le genre et la théorie économique (histoire culturelle).

Semesters:

Level:

BA, MA

Institutions:

ETCS:

3

Subjects:

Literature, Gender Studies, History, Philosophy

University Type:

Universities