Objectif

Permettre aux étudiant-es d'analyser les effets du genre et des rapports sociaux de sexe dans les contextes de situations éducatives et d'en comprendre les enjeux.

Descriptif

Nous nous intéressons d'abord aux questions d'identité sexuée et sexuelle. Comment devient-on un garçon ou une fille de sa culture ? Que se passent-il quand on s'y refuse ? Que vivent les individus qui n'estiment être ni garçon ni fille, ou qui pensent que leur catégorie de sexe ne leur convient pas ?

Nous étudierons ensuite comment à travers l'école, la socialisation différenciée et la division socio-sexuée des savoirs reproduisent les stéréotypes de sexe et de genre. Nous verrons notamment que les filles sont incitées à s'intéresser à l'univers de la maternité, des travaux ménagers, ou à des activités économiques en rapport avec le domestique ou le soin, pendant que les garçons sont orientés vers les domaines à composantes techniques et scientifiques. Ces influences se produisent à travers une multitude de processus très fins, souvent inconscients, passant généralement inaperçus des protagonistes (enseignants, élèves, parents, institution scolaire).

La dernière partie du cours s'intéresse à la question du genre au travail : plafond de verre, écart de salaire, mais aussi formation en apprentissage.

Chaque fois que ce sera possible, les rapports sociaux de sexe seront interrogés en même temps que les autres rapports sociaux (de classe, de « races », d'âge, etc.) dans le sens où ils forment un système inextricable dans lequel ils se co-produisent.

D'une façon générale, le but du cours est de construire des connaissances théoriques et pratiques sur le genre et l'éducation et en formation tout en laissant une place aux questionnements de chaque participant·e, sur un sujet qui renvoie chacun e à la propre constitution de son identité sexuée conjuguée à sa future identité professionnelle.

Level:

BA

Disciplines:

ETCS:

3

Subjects:

Erziehungswissenschaft, Gender Studies

University Type:

UH, PH