Veronique Jaquier

Véronique Jaquier Erard est docteure en criminologie et licenciée en psychologie. Après des études en Suisse (Université de Lausanne, Ecole des sciences criminelles) et aux États-Unis (University of Cincinnati, School of Criminal Justice), elle a obtenu une bourse postdoctorale de trois ans du Fond national de la recherche scientifique. Elle a mené des recherches sur l'impact des violences conjugales et sexuelles sur la santé mentale des femmes aux États-Unis (Yale University, Department of Psychiatry, Division of Prevention and Community Research). Son programme de recherche porte sur les interrelations entre expériences de victimisation et recours à la violence chez les femmes, plus particulièrement sous l'angle de leurs impacts en termes de santé mentale, conduites d'addiction et comportements à risque. Il s'appuie sur une méthodologie mixte visant à examiner les précurseurs, circonstances et conséquences des violences subies et agies par les femmes, avec un intérêt spécifique pour la façon dont les institutions sociales et pénales influencent les trajectoires de vie des femmes. Ses recherches s'appuient sur son travail clinique avec des victimes de violence (Suisse) et auprès de femmes et d'hommes recourant à la violence conjugale (États-Unis).

Au CRRC, Véronique Jaquier Erard dirige plusieurs projets de recherche, par exemple sur la violence psychologique envers les femmes (en partenariat avec les Hôpitaux universitaires de Genève et la Haute école de santé Fribourg), et sur la santé des femmes en prison (en partenariat avec Unisanté Lausanne). Elle a réalisé différents mandats de recherche pour le Bureau fédéral de l’égalité, des bureaux cantonaux et des autorités policières et judiciaires.

Chargée d’enseignement et chargée de cours aux Universités de Neuchâtel et de Lausanne, Véronique Jaquier Erard a développé une série d'enseignements sur le genre et la question criminelle, les violences conjugales et sexuelles. Elle traite aussi plus particulièrement de la recherche, des pratiques et des politiques en rapport aux personnes victimes d’infractions à partir des apports de la victimologie et de la criminologie, et de la psychologie et du droit. Elle a dispensé plusieurs enseignements ponctuels sur la recherche comparative en victimologie, les droits et la prise en charge des victimes et les violences envers les femmes dans des universités et des hautes écoles suisses et américaines.

Axes de recherche

  • Violence conjugale et sexuelle envers les femmes
    Ce programme de recherche recourt à des méthodologies mixtes permettant d'étudier les précurseurs, circonstances et conséquences de la victimisation des femmes, avec une attention particulière portée, d'une part, aux impacts de la violence sur la santé mentale, les addictions et les comportements à risque et, d'autre part, à la manière dont les réponses des institutions policières, judiciaires, et sociales influencent différentes trajectoires féminines.
  • Perspective de genre dans la question criminelle
    Ce programme de recherche s'intéresse aux multiples manières dont le genre traverse la question criminelle. Il analyse les études de trois domaines: (1) la délinquance des femmes et les rôles qu'elles sont parfois amenées à jouer dans des délits dits "extraordinaires" comme les génocides ou la criminalité organisée; (2) les circonstances et les théories des violences domestiques et sexuelles envers les femmes et leurs conséquences, et (3) l'accession des femmes aux professions dites masculines des institutions policières et pénales.
  • Contrôle social, judiciarisation et prise en charge thérapeutique des femmes usant de violence
    Ce programme de recherche s'intéresse, d'une part, aux mécanismes du contrôle social et pénal qui sanctionnent les comportements de violence des femmes et, d'autre part, aux stratégies d'intervention mise en place pour prendre en charge ces comportements dans des contextes communautaires, thérapeutiques et carcéraux. Il accorde une place particulière aux trajectoires féminines qui mènent au recours à la violence et à leur impact sur les problèmes et besoins de santé des femmes.

Personal Information

Länder:

Schweiz

Forschungsthemen:

Gewalt
Gesundheit – Medizin
Polizei – Justiz – Massnahmen – Gefängnis

Fächer:

Kriminologie