L'art vidéo au féminin. Emmanuelle Antille, Elodie Pong, Pipilotti Rist

Publikationen

L'art vidéo au féminin. Emmanuelle Antille, Elodie Pong, Pipilotti Rist

Cet ouvrage aborde l’oeuvre de trois artistes contemporaines, à la fois suisses et femmes. Des savantes interférences entre vies réelles et rêvées d’Emmanuelle Antille (Wouldn’t it be nice, 1999, Angels Camp, 2002-2003) aux jeux de rôle mâtinés de pop culture qu’affectionne Elodie Pong (Je suis une bombe, 2006, After The Empire, 2008), sans oublier la technique et les corps hystériques de Pipilotti Rist (I’m Not The Girl Who Misses Much, 1986, Blutclip, 1993), elles nous font partager leurs visions de la féminité et de son image. Femme fatale, femme-enfant, mère nourricière : autant de figures tutélaires et caricaturales qu’il est pratique de convoquer à l’écran et de rappeler à l’ordre par injonction de l’imaginaire. En les mettant en scène, Antille, Pong et Rist se saisissent et manient avec habileté autant d’autoportraits détournés et d’autofictions partielles. Aucun parallèle automatique, pourtant, avec l’essor des mouvements de libération de la femme : qui dit féminin ne dit pas féministe… On retiendra plutôt que la vidéo, technique artistique récente encore affranchie d’un trop grand poids de l’histoire et des conventions, offre aux créateurs, hommes et femmes confondus, un terrain de jeu privilégié pour questionner les rôles établis.

Autoren

Links

Publikation Information

Autor_innen:

Verlag:

EPFL Press, collection Savoir suisse

Sprachen:

Französisch

Stadt:

Lausanne

Jahr:

2014

Forschungsthemen:

Kunst – Kultur
Weiblichkeiten

Fächer:

Kunstgeschichte

Form:

Monografie