Chercheur.e post-doc dans le cadre du projet «Genre et esthétique du vélo»

Le Laboratoire Architecture et sciences humaines (Sasha) de l’Université libre de Bruxelles recrute

un.e chercheur.e post-doc à 0.75 ETP (potentiellement à temps plein) dans le cadre du projet de recherche FNRS « Genre et esthétique du vélo »

Le chercheur ou la chercheuse intégrera le projet de recherche (PDR) « Genre et esthétique du vélo » porté conjointement par le laboratoire Architecture et Sciences humaines (Sasha) de l’Université libre de Bruxelles et le Centre de recherches et d’interventions sociologiques (CESIR) de l’Université Saint-Louis – Bruxelles en collaboration avec la Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité (STRIGES) de l’Université libre de Bruxelles. Le projet est financé par le Fonds de la Recherche Scientifique (FNRS).

Le projet interroge le potentiel pour la ville durable des processus de construction de genre liés aux pratiques, équipements et infrastructures du vélo à Bruxelles.

Equipe de recherche  : Sasha – Université libre de Bruxelles
Lieu  : Bruxelles
Durée de contrat  : 24 mois à 0.75 ETP (possibilité d’une bourse temps plein si la personne recrutée est en condition de mobilité – pas plus de 24 mois en Belgique dans les 3 dernières années)
Date de prise de fonction  : janvier 2022
Date de fin de contrat  : décembre 2023

Descriptif du projet

La transition vers une mobilité durable nécessite une meilleure compréhension des processus de construction de genre autour du vélo parce que celui-ci est vecteur de modes de vie durables, mais que les normes liées au genre constituent toujours des freins à son développement. Les recherches sur le genre et la mobilité négligent la dimension sensible des matérialités du vélo autour desquelles se construit le genre, tandis que les approches esthétiques des infrastructures de mobilité ne s’intéressent que peu au genre. Investiguer comment le genre interagit avec l’esthétique dans la construction actuelle des pratiques, équipements et infrastructures du vélo conduit à une meilleure compréhension du potentiel des dynamiques de genre pour le développement de villes durables.

Se concentrant sur les cultures cyclistes émergentes à Bruxelles, la recherche développe une approche multi-échelle originale déployant le concept d’imaginaire pour examiner les multiples matérialités du vélo aux croisements de la sociologie de l’objet et des méthodes visuelles et mobiles. Elle vise une compréhension fine des résonances affectives et sensibles entre infrastructures, environnement, équipements et corps genrés et appréhende leur potentiel d’amélioration.

Sur le long terme, la prise en compte de la dimension esthétique des mobilités permet de dépasser les conceptions immatérielles et désincarnées de la durabilité et déconstruit les approches dominantes qui participent des relations de domination genrées, contribuant par-là à une équité de genre et des villes systémiquement plus durables.

Missions et définition des tâches

(1) Revue de la littérature, construction des matériaux d’enquête, travail de terrain (ethnographie mobile), passation des entretiens (compréhensifs et parcours commentés à vélo) et retranscription.
(2) Participer à l’analyse réflexive sur (a) comment les processus de dé|construction de genre et les relations sensibles et affectives au vélo s’impactent les uns les autres à l’échelle de l’objet, et sur (b) ce que les relations esthétiques aux infrastructures cyclables font aux pratiques genrées du vélo.
(3) Alimentation du Blog de diffusion scientifique « genre et esthétique du vélo » sur la plateforme Hypothèses, action de communication et de vulgarisation scientifique (organisation et participation à la journée d’étude du projet).
(4) Soutien à l’organisation et au suivi de projet : présenter régulièrement les avancements du travail aux membres de l’équipe projet.
(6) Rédaction des rapports et publications en lien avec le projet et les réunions qui y sont associées.

Profil du/de la candidat.e

  • doctorat en aménagement et urbanisme, architecture, sociologie, anthropologie, étude de genre ou géographie ;
  • faire preuve d’autonomie ;
  • bonne connaissance des problématiques de genre et de mobilités en SHS ;
  • bonnes capacités rédactionnelles ;
  • capacité à mener des enquêtes de terrain et des entretiens qualitatifs ;
  • capacité à utiliser des visuels analytiques : outils graphiques de représentation spatiale et de visualisation de données (cartographies, plans, coupes, frises chronologiques, graphiques, etc.). - intérêt pour la diffusion en open data : HAL, hypotheses.org, etc. ;
  • être force de proposition ;
  • capacité à travailler en équipe dans un contexte partenarial entre unités de recherche.

Informations pratiques

La personne recrutée sera rémunérée au barème 530 (détenteur du doctorat).
Elle sera accueillie au sein du laboratoire Architecture et sciences humaines de l’Université libre de Bruxelles. Il est souhaité que le/la candidate soit à l’aise avec la conduite du vélo en milieu urbain. La personne recrutée pourra être ponctuellement amenée à effectuer des déplacements en horaire décalé et le week-end.

Candidature

Envoi du CV, d’une publication significative et de la lettre de motivation à ludivine.damayulbbe et claire.pelgrimsulbbe avant le 20 octobre 2021 à midi. Les entretiens avec les personnes sélectionnées auront lieu entre le 20 et le 31 octobre.

Publikationsdatum:

11. Oktober 2021

Frist:

20. Oktober 2021

Arbeitsort:

Bruxelles