Publication - M. Kilani: «Les femmes comme enjeu de contrôle»

Forschung Lehre

Les femmes comme enjeu de contrôle. Islamophobie genrée et nationalisme sexuel en Europe et aux États-Unis

Par Mondher Kilani

Religiologiques 39 (automne 2019): «Islamophobie viriliste et radicalisation islamophobe»

Résumé

Partant de l’idée que la race et le genre relèvent tous deux de rapports de pouvoir naturalisés, nous tenterons de montrer comment, dans le contexte actuel de la France et de l’Europe, la religion, comme le fut la culture, est à son tour racialisée. Elle est devenue l’espace de représentation des conflits entre les actrices et acteurs sociaux et la grille de lecture pour le contrôle des femmes dans une société qui demeure malgré tout patriarcale. La racialisation de la religion, plus précisément de l’islam, autant que la racialisation du sexisme (y compris de l’homophobie), plus particulièrement associée aux personnes de «culture musulmane», contribuent aussi bien à essentialiser et à stigmatiser un groupe, en développant à son encontre un sentiment d’hostilité, qu’à occulter les inégalités de genre et le sexisme inscrits dans les structures et les valeurs de la société globale. Nous discuterons aussi bien des notions d’«islamophobie» et d’«islamophobie genrée» que des processus de racialisation dans le cadre des nouveaux «nationalismes sexuels» européens et états-uniens qui voient l’homonormativité rejoindre l’hétéronormativité et les musulmanes et musulmans occuper la figure de l’Autre absolu. Soucieux d’une analyse symétrique et universaliste, nous conclurons par une mise en perspective de l’antisémitisme et de l’islamophobie dans le cadre de l’imaginaire racial contemporain en Europe et aux États-Unis.

Publikationsdatum:

01. September 2020

Themen:

Disziplinen:

Institutionen:

Université de Lausanne(Schweiz)